Comment couper court aux rumeurs et faire taire rapidement les mauvaises langues par le test de Socrate

Publié le par Nicolas Duquerroy

Aujourd'hui, nous allons voir comment couper court aux rumeurs et faire taire rapidement les mauvaises langues grâce au test de Socrate le philosophe grec, père de la philosophie morale.

Eh oui, hélas nous avons surement tous déjà eu à affaire à la rumeur, mais également aux mauvaises langues. C'est justement cela qui met arrivé personnellement, il y a quelques jours avec une personne à première vue extrêmement jalouse, en manque de reconnaissance et surtout avec un véritable manque de confiance en elle. 

Heureusement pour moi, j'ai appliqué le fameux test de Socrate et cela m'a permis de gagner du temps, de l'énergie et surtout ne pas tomber dans ce marasme gluant et puant de la rumeur mise en place le faible.

En utilisant le petit test des trois passoires de Socrate, que je vous dévoile ci-dessous dans cet article, vous pourrez couper court aux rumeurs, mais également faire taire toutes les mauvaises langues. Vous vous protégerez également efficacement contre les énergies négatives que renvoie un tels états d'esprit si négatif. Mieux encore, cela vous évitera de perdre du temps et de l'énergie à cause de faibles personnes.

Test des trois passoires de Socrate pour couper court aux rumeurs et faire taire rapidement les mauvaises langues : 

Quelqu'un vint un jour trouver le grand philosophe et lui dit : 
"Sais-tu ce que je viens d'apprendre sur ton ami ? 
- Un instant, répondit Socrate. Avant que tu me racontes, j'aimerais te faire passer un test, celui des trois passoires. 
- Les trois passoires ? 
- Mais oui , reprit Socrate . Avant de raconter toutes sortes de choses sur les autres, il est bon de prendre le temps de filtrer ce que l'on aimerait dire. C'est ce que j'appelle le test des trois passoires . 

- La première passoire est celle de la vérité : As-tu vérifié si ce que tu veux me dire est vrai ? 
- Non, j'en ai seulement entendu parler... 
- Très bien, tu ne sais donc pas si c'est la vérité. 

- Essayons de filtrer autrement en utilisant une deuxième passoire, celle de la bonté : Ce que tu veux m'apprendre sur mon ami, est-ce quelque chose de bien ? 
- Ah non ! Au contraire . 
- Donc, continua Socrate, tu veux me raconter de mauvaises choses sur lui et tu n'es pas certain si elles sont vraies. 

- Tu peux peut-être encore passer le test, car il reste une passoire, celle de l'utilité : Est-il utile que tu m'apprennes ce que mon ami aurait fait ? 
- Non. Pas vraiment 
- Alors , conclut Socrate, si ce que tu as à me raconter, n'est ni vrai, ni utile, pourquoi vouloir me le dire ? 

En réalisant ce test des trois passoires que nous propose de réaliser le philosophe Socrate, nous pourrons non seulement dans un premier temps, nous éviter de nous polluer l'esprit avec des énergies négatives, qui ne nous apporterons rien au final, mais mieux encore dans un deuxième temps, cela nous permettra de faire taire ainsi que de ridiculiser les mauvaises langues qui souhaitent prospérer avec la mise en place de rumeurs

Je terminerais cet article en vous rappelant et c'est le message que je souhaite transmettre à la personne qui a voulus faire naître cette rumeur, que bien souvent, que les rumeurs viennent hélas de petites personnes, n'ayant en eux que jalousie, colère, manque de reconnaissance et frustrations face aux personnes qui eux par leurs dures travaillent réussissent à venir dans leur vie, le succès et la réussite.

Et vous avez-vous déjà eu affaire à la rumeurs ? J'attend avec impatience vos commentaire et je vous souhaite d'utiliser ce test des trois passoires de Socrate à bon escient et surtout de toujours avancer loin de ces personnes qui sont de véritable pollution énergétique .

Belle et douce journée à tous ! 
Nicolas Duquerroy

  • Me joindre personnellement au 06.58.44.40.82 pour obtenir une voyance par téléphone ou une séance de magnétisme à distance.
  • Votre voyance discrète par SMS avec un vrai médium en envoyant le code VOY8256 par SMS au numéro court 71700 (0,65cts/sms).
  • Me suivre sur ma page officielle Facebook . 

Source : George LeSage (George Ghanotakis), La caverne et l'ange gardien, Éd. Porte-Bonheur (CRAM – Institut Philos) © 2004, p. 32 à 34.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article