Charlotte Valandrey de cœur inconnu

Publié le par Voyant tarologue et Magnétiseur professionnel

Votre consultation de voyance sans rendez-vous TOTALEMENT GRATUITE et SANS ENGAGEMENT est uniquement au 01 75 75 43 21 ou votre voyance SMS discrète et rapide directement depuis votre téléphone mobile en envoyant immédiatement le mot VOY8256 par SMS au 71700 (0,65cts/SMS), puis votre voyance immédiate sans carte bancaire par audiotel est au 0892 224 448 (0,34cts/min).

A la suite d’une greffe de cœur reçue en 2003, Charlotte Valandrey a le sentiment de vivre et de ressentir des souvenirs qui ne lui appartiennent pas. Rêves, cauchemars, sensations de déjà-vu, nouveaux besoins... Une plongée au cœur de la mémoire cellulaire mêlée à une intrigue amoureuse. Extraits de son livre « De cœur Inconnu ».

Le Taj Mahal est aussi beau, aussi blanc qu’en photo. Passé un porche qui le dissimule à dessein, il s’offre à vous d’un coup, majestueux, inouï.
Au centre, une immense coupole protectrice symbolise la rondeur de l’amour, de la femme. A ses côtés, deux autres coupoles, plus petites qui ressemblent à des tétons. Autour, quatre colonnes, des tourelles effilées et hautes qui tendent vers le ciel, l’infini. La grâce du lieu immense me submerge. Lili est bouche bée. L’éblouissement incessant me fait tourner la tête. Je décide de m’asseoir sur un de ces bancs nombreux qui bordent le long bassin central. Je ferme les yeux en posant la tête entre mes mains. Lili me demande si je vais bien. Je ne réponds pas, je reste immobile. Je laisse le Taj Mahal illuminer mes yeux clos… Je me vois … marcher d’un pas régulier vers la coupole, le gravier craque sous mes pieds, je porte mon petit collier en or, et dans ma main, la main d’un homme… Je ne vois que sa main, son alliance, je ressens sa chaleur, la pression de ses doigts qui me guide. Je suis heureuse, pleinement. Et plus nous nous approchons du monument, plus je suis heureuse. Le lieu n’est pas très peuplé, l’air est presque frais. Puis, plus loin, sur la face du Taj Mahal, nous croisons nos mains sur un oiseau gracile sculpté dans le marbre. Sans rentrer dans le mausolée, nous contournons la coupole, longeons un fleuve calme, vert pâle, puis revenons devant l’entrée pour pénétrer ensemble à l’intérieur…

Lire la suite de l'article sur : INRESS.COM

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article