Predictions 2012 pour la France et le Monde

Publié le par Nicolas Duquerroy

Votre consultation de voyance sans rendez-vous TOTALEMENT GRATUITE et SANS ENGAGEMENT est uniquement au 01 75 75 43 21 ou votre voyance SMS discrète et rapide directement depuis votre téléphone mobile en envoyant immédiatement le mot VOY8256 par SMS au 71700 (0,65cts/SMS), puis votre voyance immédiate sans carte bancaire par audiotel est au 0892 224 448 (0,34cts/min).

Voeux et prédictions 2012.

Tout d'abord un grand merci à vous tous pour votre confiance et votre fidélité !
Cette année a été très dure pour moi sur le plan de la santé mais aussi par la jalousie, la méchanceté, la stupidité et l’ignorance de deux personnes de la famille de mon épouse. Mais cette année est derrière nous et 2012 nous réserve des moments de bonheur, d'amours, de joies et de paix. 
Un merci particulier pour ma femme Vanessa, mon fils et mes animaux pour leur présence, leurs amours et leurs soutiens même dans les moments de doutes et de difficultés.
Un merci à ma mère et particulièrement a mon frère pour son aide et sa présence lors de ma maladie.
Un merci à Jocelyne, Cécile, Ludo, Évelyne, Nathalie, Marilyne A, Ghislaine O et Nathalie C, pour leur présence et leurs soutiens.
Enfin un merci à vous, pour votre confiance et votre présence. 
Je vous souhaite une très bonne année 2012 et beaucoup de bonnes choses. 

Nicolas Duquerroy 

Pour me joindre pour une consultation en mon cabinet à Angoulême ou directement par téléphone, merci de prendre contact avec moi au 05 45 22 47 10 ou au 06 58 44 40 82.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Claudine 30/03/2012 16:51

plus nous avançons et plus vos prédictions de ce début d'année deviennent réalité http://lexpansion.lexpress.fr/economie/the-economist-estime-que-la-france-est-dans-le-deni_289586.html
L'hebdomadaire britannique s'invite dans la campagne présidentielle et dénonce "une France léthargique et non réformée" qui "pourrait bien se retrouver au centre de la prochaine crise de l'euro